Enjeu sociétal : du risque à l’opportunité

Dans une société où tout projet est systématiquement remis en cause et où l’environnement est de plus en plus financiarisé, la prise en compte du risque sociétal devient une dimension incontournable de l’action publique et privée. Ce risque reste très mal défini aujourd’hui, mais pèse lourdement dans la faisabilité de tout projet d’intérêt collectif. Il renvoie à plusieurs notions subjectives : l’intérêt collectif, l’innovation scientifique et technique, la représentation collective d’un projet nouveau. Dès lors, le facteur principal de réussite d’un projet réside dans le capital confiance entre les acteurs.

Resosens a contribué, en tant qu’expert, au rapport de la Fondation Nationale Entreprise et Performance (FNEP) intitulé « Cap vers la confiance ». Ce rapport met en lumière trois grandes thématiques à reconsidérer au niveau des porteurs de projet : professionnaliser – impliquer – débattre.

 

> Professionnaliser

Former les maîtres d’ouvrage et les décideurs à la concertation : tout porteur de projet devrait être sensibilisé et formé au débat public

Mettre en place des équipes professionnalisées dans l’interaction avec la société civile : il faut savoir dissocier la communication de la concertation et formaliser les retours d’expérience projet

Faire de la licence sociétale d’exploiter le principe directeur de tout développement de projet : cette licence sociétale est dissociée de la démarche administrative d’exploiter et se traduit en un parcours collaboratif territorial

 

> Impliquer

Construire une relation de long terme et de proximité avec les parties prenantes : cette construction se fait sur la base de la démarche collaborative initiée lors du processus de consultation en amont du projet

Renouer une relation de confiance entre les experts et la société civile pour favoriser l’émergence de controverses constructives et « l’acculturation » de deux mondes que souvent tout oppose

Elargir la mobilisation citoyenne en impliquant la majorité silencieuse et notamment les jeunes, directement concernés par des projets à long terme

 

> Débattre

Former les citoyens au débat en développant une nouvelle culture du dialogue en France

Elaborer un programme national de débat public sur des sujets de société en dépassant le temps politique des 5 ans afin de développer une continuité de points de vues et de prises de positions

Adapter la durée et la forme du débat au thème et à son environnement en évitant des dépenses publiques dans de grands débats nationaux sans alternative

Prendre en compte les résultats des démarches de participation dans les décisions ce qui suppose un débat avec une alternative clairement formulée et mesurable sur la durée.

Logo_Zadig_ja2