La fin d’une approche binaire en matière de gestion de projet

Tout projet d’intérêt collectif génère aujourd’hui de multiples oppositions sur un territoire. Caractérisée il y a quelques années encore par une approche binaire « pour ou contre » un projet, l’accès à l’information, la curiosité et la liberté de créer génèrent aujourd’hui de multiples interactions plus complexes à analyser. Le conformisme de clans imposé pendant des décennies par notre condition sociale, notre appartenance religieuse ou politique a laissé la place à des communautés d’intérêts et fragmenté l’opinion en de multiples probabilités de moins en moins contrôlables.

Or, le désaccord peut se muer en curiosité s’il est accompagné d’écoute et de compréhension pour accéder à un savoir commun. Pour être compris, il faut être capable d’exposer des idées qui entrent en résonance avec les pensées de ceux dont on ne partage pas les positions. La compréhension n’élimine pas le désaccord, mais le transforme en expérience.

Cette nouvelle approche nécessite une analyse exhaustive des interactions d’un projet avec son environnement physique, mais également socio-économique, historique et culturel. L’enjeu en matière de gestion de projet est d’intégrer la diversité des interactions comme une ressource et condition de réussite. Resosens développe une approche 360° en amont des grands projets industriels et territoriaux permettant d’identifier les parties prenantes, d’aller à leur rencontre afin de co-construire une approche pertinente en identifiant l’ensemble des paramètres et conditions de succès d’un projet sur un territoire.

Logo_Zadig_ja2