PALO-ALTO

 

> Resosens développe ses compétences

Afin d’aider à la résolution de problèmes individuels ou relationnels, Resosens fait appel à l’intervention stratégique basée sur le modèle de Palo-Alto, thérapie brève. Cette approche développée dans les années 1950 par Grégory Bateson, anthropologue anglais, a permis une nouvelle forme d’intervention sur les systèmes humains afin de mieux comprendre l’individu et ses interactions avec son environnement.

Don Jackson, Dick Fisch, Paul Watzlawick et John Weakland ont développé le modèle dit de «  thérapie brève » dans les années 60 au Mental Research Institute de Palo Alto. Ce modèle, enrichi par les avancées de Giorgio Nardone et des apports des dernières recherches expérimentales concernant le travail avec les émotions, permet de mieux comprendre l’individu en société, ses souffrances, ses émotions.

Resosens adapte ce modèle de Palo-Alto dans l’approche du « 360° » afin de mieux comprendre la vision du monde d’un individu ou groupe d’individus en face d’un nouveau projet. Cela permet un dialogue de qualité et un vrai travail de co-construction avec l’ensemble des parties prenantes concernées.

 

> L’homéostasie, un frein au changement

Tout système tend à maintenir un mode de fonctionnement existant et à refuser le changement, d’où les oppositions quasi-systématiques à tout projet d’installation collective, même socialement louables. L’homéostasie est souvent une peur liée à un changement et à un nouvel équilibre individuel et collectif à trouver.

Resosens accompagne les individus et groupes d’individus à retrouver un équilibre grâce à une vision constructiviste dans laquelle il n’y a pas une vision du monde unique, mais une réalité propre à chaque individu, qui constitue la base d’un nouvel équilibre individuel et collectif à trouver. Cette approche est basée sur la relation plutôt que l’individu, le présent plutôt que le passé et l’étude d’alternatives stratégiques pour accompagner le changement.